Pseudonyme
Mot de passe
Connexion

Les éléments importants d'un sandwich de Jehane Benoit

A+ a-
Le sandwich fait presque partie de notre vie journalière. On le fait, trop souvent, machinalement, en ne voyant pas toutes ses possibilités. La tranche de fromage, de jambon ou de tomate semble épuiser la liste des aliments qui se prêtent fort heureusement à la confection d’un sandwich.

Voici donc comment réussir et varier vos sandwiches, sans avoir à mettre « les petits plats dans les grands ».

LES ÉLÉMENTS IMPORTANTS D'UN SANDWICH

LE PAIN

— On ne peut l’ignorer puisqu’il compose les 2/3 d’un sandwich.

Pourquoi ne pas le varier — ou le combiner, tel qu’une tranche de pain blanc et une tranche de pain brun. Bien souvent, il n’y a qu’à varier le pain : seigle, entier, français, italien, etc., pour complètement changer l’aspect ou la saveur d’un sandwich dont on a fini par se lasser à force de le manger.

— Utiliser un pain frais ou vieux d’un jour. Ne le trancher ni trop mince, excepté pour l’heure du thé, ni trop épais.

— Ne pas toujours enlever les croûtes. Il est quelquefois très agréable de manger la croûte du pain car elle donne une texture différente au sandwich et un sandwich sèche moins vite avec la croûte.

— Prendre soin de toujours avoir deux tranches d’égale grandeur.

LE BEURRE

— La matière grasse est le deuxième élément important d’un sandwich. Utiliser le beurre, la margarine, le fromage à la crème ou encore un mélange moitié beurre, moitié margarine ou fromage. Avec certaines garnitures riches, telles que le beurre d’arachides, on peut omettre le beurre.

— Ne pas utiliser un beurre dur qui brise le pain et qui s’étale mal. De plus, il est désagréable de mordre dans un morceau de beurre, si bon soit-il. Par contre, il ne faut pas non plus qu’il soit tellement mou qu’une partie soit presque en huile.

La méthode parfaite pour préparer le beurre ou tout autre corps gras utilisé dans un sandwich est de le fouetter. C’est facile et on peut préparer la quantité requise pour plusieurs jours à l’avance, si l’on fait beaucoup de sandwiches.

Simplement laisser le beurre, la margarine ou le fromage à la crème ramollir à la température de la pièce ; ensuite le battre avec un batteur à main jusqu’à ce qu’il soit bien mousseux et léger.

Le mettre dans un contenant de plastique ayant un bon couvercle et le réfrigérer.

Il est facile de retirer le beurre fouetté du réfrigérateur de 30 à 60 minutes avant de l’utiliser.

Il se ramollit beaucoup plus vite que le beurre non fouetté.

— Il est important de beurrer le pain jusque sur les bords, pour empêcher la garniture de trop pénétrer dans le pain.

LA GARNITURE

— La toute première chose à considérer est le temps dont on peut disposer pour faire le ou les sandwiches. Si l’on dispose de beaucoup de temps, on peut faire des sandwiches de fantaisie ; si l’on dispose de moins de temps, on prépare la garniture avec des éléments à portée de la main ou faciles à mélanger ; si l’on a peu de temps, alors la règle est d’aller au plus simple : une tranche de jambon, quelques tranches de tomates, etc... Mais, attention, cela ne veut pas dire de ne porter aucune attention au beurre ou de ne pas ajouter la petite chose facile qui en fera un meilleur sandwich, comme du persil frais ajouté à la mayonnaise utilisée avec les tomates— de la moutarde au raifort ou une moutarde française avec le jambon, etc...

— Le deuxième point important d’une garniture est le temps qui doit s’écouler entre le moment où le sandwich est fait et celui où il sera mangé. Si le temps est long, c’est-à-dire plus d’une heure, il faut alors éviter les aliments qui mouilleraient trop le pain ou ayant une odeur trop forte, surtout dans une boîte à lunch où la garniture risquerait de donner de fortes odeurs à tous les aliments qui entourent le sandwich.

— Si l’on utilise de la viande comme garniture, il faut ou qu’elle soit tranchée très mince ou passée au hache-viande. Dans le cas où une plus grande quantité de viande est désirée, il vaut mieux mettre de 2 à 4 tranches très minces de viande, superposées, plutôt que d’utiliser une seule tranche épaisse.

— L’assaisonnement, juste à point, d’une garniture est très important, car il fera toute la différence entre un bon et un médiocre sandwich. Mettre juste assez de sel et de poivre, un peu de catsup, de moutarde ou de mayonnaise ajoutés aux différentes garnitures ne complique aucunement le travail, mais donne au sandwich un goût plus appétissant et plus savoureux.

Par contre, on peut ajouter des herbes fraîches émincées (persil, ciboulette, basilic, etc...), des carottes crues râpées, du chutney ou du curry, pour obtenir tout de suite une garniture plus fine qui plaira aux plus difficiles.

LA PRÉSENTATION

— Un sandwich bien présenté sur une assiette appropriée, garnie d’un peu de persil, de quelques feuilles de laitue, ou de quelques olives, etc., est beaucoup plus appétissant car à table le coup d’œil est important. Si le sandwich est fait pour la boîte à lunch, qu’il soit bien enveloppé, ce qui n’empêche pas de bien le garnir avant de l’envelopper. Il est important qu’un sandwich ait l’air propre et soigné, puisque c’est un aliment qui, très souvent, forme la partie importante d’un repas, sinon tout le repas.

Source: Jehane Benoit
Provenance: La nouvelle encyclopédie de la cuisine, 1963
Recette 74402, publiée le 2024-01-06 à 15:03, 46 vues

Vins Suggérés

Vins Rouges

Vins Blancs

Vins Rosés

  • Modification rapide
  • Corbeille

0 Commentaire

Commenter la recette


Type de recherche
Mots à inclure Mots à exclure

Recette Essayée

À refaire

1 cuistot a aimé
0 cuitot n'a pas aimé
0% la referaient
Recette en double, incomplète, droits d'auteurs, ou autre motif. Décrivez en détails la raison de votre alerte.